AIR RAID 2019L’organisation de l’exercice international Air Raid a été confiée à la BA 942 Capitaine Jean Robert de Lyon Mont Verdun. Il se déroulera du vendredi 7 au dimanche 9 juin 2019 sur le site de la base et sur le camp de la Valbonne.

Cet exercice a pour objectif de valider les acquis militaires du personnel de l’armée de l’air mais également de développer les liens entre les personnels d’active et les membres de la réserve militaire, pour ce faire le règlement impose que chaque équipe soit composée d’au moins deux réservistes et d’au moins un personnel d’active.
Les journées du vendredi e
t du samedi seront animées par une cinquantaine d’atelier, un raid de nuit autour de la base est aussi au programme avec 6 autres ateliers.

Sans trop dévoiler le scénario de cet exercice et des ateliers qui vont le composer, on peut imaginer que le sauvetage au combat ou le secourisme seront également au menu de ce week-end sportif.

Une fois le raid achevé, un repas de gala sera organisé le samedi soir et le dimanche matin verra une cérémonie des couleurs à laquelle assistera l’ensemble des participants à cet événement suivie de la remise des prix aux vainqueurs de chaque catégorie.

Les candidats à la compétition ou aux fonctions d’encadrement, quel que soit leur statut (personnel d'active ou de réserve), ont jusqu'au vendredi 26 avril 2019 pour s'inscrire auprès de leur CIIRAA.

De septembre à juin, la base aérienne 105 d’Evreux accueille deux fois par mois plus de 70 cadets de la Défense. Le dispositif mis en place sur tout le territoire et en outre-mer, en partenariat avec l’éducation nationale, s'adresse à des jeunes âgés de 14 à 16 ans. Il vise à mieux faire connaitre la communauté de défense tout en la mixité sociale des jeunes issus de milieux différents.

Découvrez ce dispositif auquel les réservistes de l'armée de l'air apportent une très large contribution.

CDT Gérard BA 105

Lien Internet : https://youtu.be/uBBtPFzfj4I

Bonjour,

Ce site a deux objectifs : vous apporter des informations pratiques sur la vie d'un réserviste et vous permettre de postuler à une offre d'emploi au sein des armées, directions et services du ministère de la défense.

Dans le bandeau droit, un clic sur le logo "BdER" vous permet d'atteindre la page de la bourse des emplois de la réserve : une carte de France, des DROM-COM et des sites basés à l'étranger facilite la recherche de ses offres.

Un clic sur la "Marianne" en haut à gauche, depuis n'importe quelle page, vous permet de revenir au portail général.

Lire la suite...

Depuis les évènements tragiques du vendredi 13 novembre 2015, la nécessité de renforcer la protection du territoire national s’est accrue. Désireux de contribuer à cette mission de sûreté et de sécurité, de nombreux candidats pour un recrutement dans la réserve opérationnelle de l’armée de l’air ont poussé les portes des CIRFA.

Au cœur des opérations, l’armée de l’air recherche aujourd’hui des volontaires, issus du civil ou anciens militaires, afin de remplir sa mission de protection de son outil de combat qu’est la base aérienne. Ces réservistes opérationnels seront intégrés aux Sections de réserve et d’appui de l’armée de l’air (SRA) ainsi qu’aux escadrons de protection. Les SRA sont chargées d’assurer la protection des bases aériennes, en renfort des fusiliers commandos des escadrons de protection, et de contribuer aux missions de secours aux populations en cas de crise majeure.2015 ASAP 084 001 002 v2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouille de l'escadron de protection

 

 

 

Pour les plus motivés disposant de l’expérience nécessaire et d’un véritable sens de l’engagement, la possibilité peut leur être donnée de prendre part à des opérations militaires en France comme à l’étranger.

Les conditions pour devenir réserviste sont les suivantes :
- être volontaire
- posséder la nationalité française
- être âgé de 17 ans au moins
- être en règle au regard du service national ou JAPD ou JDC
- ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation
- posséder l’aptitude physique requise (visite médicale auprès d’un médecin des armées)
- posséder l’aptitude à l’emploi

Les candidats retenus signent un contrat d’engagement dans la réserve d’une durée de 1 à 5 ans, renouvelable.
Les périodes d’activité sont de 25 jours en moyenne par an, avec possibilité de prolongation jusqu’à 210 jours si nécessaire.
Les réservistes sont affectés au sein d’une base aérienne, d’une entité Air ou dans un organisme interarmées, selon les souhaits exprimés par l’intéressé et les d
2014ASAP 039 01 0289 v2isponibilités offertes par l’armée de l’air.

Les périodes de réserve sont considérées comme une activité professionnelle à temps partiel et constituent un véritable parcours professionnalisant, qualifiant et formateur pour les intéressés. L’armée de l’air s’engage en effet à former ses réservistes dans les domaines opérationnels ou du soutien.

Telecharger les plaquettes :

Triptyque "Devenir réserviste opérationnel dans l'armée de l'air"

Triptyque "Devenir officier de réserve de l'armée de l'air"

 Inscrivez-vous sur le portail des réservistes des armées :

https://www.reservistes.defense.gouv.fr

Pavé bleu (Je m'engage), "Je crée mon compte"

 

Pour postuler à la réserve citoyenne :

Triptyque "Devenir réservite citoyen de l'armée de l'air"

 

     Pour postuler à la réserve civique :

Triptyque "Sercice civique de l'armée de l'air"

 

La 3ème édition de l’European Cyber Week s’est déroulée du 19 au 22 novembre 2018 au Couvent des Jacobins à Rennes. Organisée autour de la thématique « intelligence artificielle et cybersécurité », elle a été l’occasion pour le Commandement de la cyberdéfense (COMCYBER) d’échanger avec les différents experts de la cyberdéfense et de la cybersécurité. Cette participation a également permis de présenter les métiers de la cyberdéfense.

Le COMCYBER était présent à la 3ème édition de l’European Cyber Week (ECW) qui s’est déroulée à Rennes du 19 au 22 novembre. Co-organisateur de la journée inter-chaires, il a profité de ce moment pour échanger avec les différentes chaires académiques travaillant dans le domaine de la cyberdéfense. Le contre-amiral Verel, du COMCYBER, a rappelé l’importance de rapprocher « le temps long » de la recherche et « le temps court » des opérations. L’après-midi a été consacrée au défi « ma thèse 3.0 », qui a permis à une douzaine de doctorants de présenter en quelques minutes leur thèse devant un jury de professionnels.

Le COMCYBER a participé à la clôture des conférences C&esar. Le général de brigade aérienne Didier Tisseyre, COMCYBER adjoint, est intervenu à la table ronde : « Numérique, IA et Cyber, les clés de l’innovation. » Il a défini les quatre aspects du tempo opérationnel pour le COMCYBER : anticipation, détection, remédiation et caractérisation. Animée par Damien Bégoc, la conférence a été riche en débats en compagnie du vice-amiral d’escadre Arnaud Coustillière, Directeur général du numérique et des systèmes d’information et de communication ; l’ingénieur général de l’armement Guillaume Poupard, Directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information ; de l’ingénieur général de l’armement Frédéric Valette et de l’ingénieur en chef de l’armement Jérôme Lemaire, de la Direction générale de l’armement.

L’ECW a permis également au COMCYBER de présenter le métier de cyber-combattant et ses missions lors du Forum de recrutement de la cybersécurité. De nombreux candidats ont montré de l’intérêt pour les propositions d’emploi du ministère des Armées.

Organisé par le Pôle d’excellence cyber et ses partenaires, dont le ministère des Armées, l’ECW a regroupé, pendant trois jours, plus de neuf événements organisés autour de trois thématiques principales : la recherche publique et privée, civile et militaire, sur le thème « intelligence artificielle et cybersécurité » ; la dimension européenne et institutionnelle, ainsi que des rencontres d’affaires ; et le volet ressources humaines (formation, recrutement et challenges étudiants).