photo ceremonie salon

Baptême de la promotion 2019 et annonce de la Ministre.

Habituellement le premier vendredi du mois de juillet, le Baptême des élèves de l’École de l’air a eu lieu exceptionnellement le dernier vendredi du mois suite à la crise sanitaire que traverse notre pays.

Ce vendredi 24 juillet a donc été l’occasion d’accueillir les familles et les proches des élèves le temps d’une demi- journée.

Des expositions d’aéronefs et la démonstration aérienne des Ambassadeurs ont ainsi été proposées. Le bal a été ouvert par l’Équipe de voltige de l’Armée de l’air (EVAA), et ses figures spectaculaires menées d’une main de maître par des pilotes chevronnés. Ensuite, le Rafale Solo Display a fait preuve de toute sa puissance et nous a démontré ses capacités de manœuvrabilités exceptionnelles. Le show aérien a été clôturé par l’emblématique et prestigieuse Patrouille de France.

C’est au crépuscule que la cérémonie du Baptême de la promotion 2019 de l’École de l’air a débuté, présidée par madame Florence Parly, ministre des Armées et en présence du général Philippe Lavigne, chef d’état-major de l’Armée de l’air (CEMAA).

À l’occasion de son déplacement sur la base aérienne 701, madame Parly a annoncé qu’elle autorisait à titre de nom d’usage, l’appellation d’« Armée de l’air et de l’Espace ».

« Autour de votre drapeau, nous prendrons solennellement acte d’une nouvelle page de votre histoire, de notre histoire : l’Armée de l’air s’apprête à devenir l’Armée de l’air et de l’Espace. C’est pour vous à la fois un honneur et un défi. Un défi d’ampleur, qui se mesure d’abord à l’aune de l’évolution des activités spatiales. Car vous le savez, l’espace n’est pas seulement un support pour nos opérations, il est aujourd’hui un théâtre à part entière, devenu incontournable. »

En ouverture de la cérémonie, s’est déroulée la prise de commandement du général de brigade aérienne Dominique Arbiol. Arrivée sur Salon-de-Provence début juillet, elle est désormais, la première femme commandant la base aérienne 701 et Directrice générale de l’École de l’air.

Riche de sens, celle-ci a regroupé comme chaque année de nombreuses autorités civiles et militaires dans le respect des distanciations sociales et des gestes barrières.

Sous un ciel étoilé, la promotion a reçu son nom de baptême : promotion « lieutenant-colonel « Joseph Pouliquen ».  Elle a également procédé à l’échange de la garde au drapeau. Moment solennel, le drapeau de l’école est transmis à la garde montante, composée d’élèves officiers nouvellement baptisés. La cérémonie s’est terminée par le survol des Alphajets de la Patrouille de France et son éclatement spectaculaire au-dessus de la promotion.

Cette année, elle regroupe 129 élèves officiers, aviateurs de différentes formations, cursus et spécialités, dont 55 officiers du personnel navigant, 29 officiers mécaniciens des systèmes aéronautiques et 45 officiers des bases. Avec une moyenne d’âge de 25 ans, elle est composée à 23% de personnel féminin.

Inaugurée, pour la première fois, pour la promotion 1935 « Capitaine Guynemer », la cérémonie du Baptême incarne un moment fort qui engage les futurs officiers de l’Armée de l’air à vivre avec honneur et dignité leur vocation. Depuis l’implantation officielle de l’École de l’air à Salon-de-Provence en 1938, la cérémonie se déroule traditionnellement de nuit sur la place Pelletier Doisy. Cet événement renforce la volonté des futurs officiers à servir leur pays en s’appuyant sur l’exemple des Grands Anciens.

Le choix du parrain de promotion constitue donc un hommage fort. Le lieutenant-colonel « Joseph Pouliquen », engagé dans la guerre de 14, fait partie de ces aviateurs des Forces aériennes françaises libres (FAFL) qui forment la composante aérienne militaire de la France libre et qui ont marqué l’histoire de l’Armée de l’air.

Désormais réunie sous son nom, la promotion 2019 honore un homme au parcours qui force l’admiration.

 

Bureau communication et relations extérieures BA701