A l’approche des commémorations du 11 novembre et des 100 ans de l’inhumation du soldat inconnu aux pieds de l’Arc de Triomphe, la campagne d’automne du Bleuet de France démarre.

 

logo bleuetOrigines d’un emblème national rendant hommage aux militaires tombés pour la France depuis la première guerre mondiale.

Cette fleur, de la couleur des uniformes des combattants français de la Grande guerre, est l’une des rares à pouvoir pousser et s’épanouir sur un sol ravagé par les combats. C’est pour cette même raison que le coquelicot a été choisi par Royaume-Uni. Une symbolique forte et pleine d’espoir véhiculée par l’initiative de deux femmes. En 1925, la fille du commandant de l’Hôtel National des Invalides, Charlotte Malleterre et l’infirmière major Suzanne Lenhardt, créent un atelier où les pensionnaires de l’Institution nationale des Invalides confectionnent des bleuets en tissus destinés à la vente.

Dès lors, les bénéfices des ventes ont eu pour but de venir en aide aux blessés de guerre, aux veuves et pupilles de la Nation, et depuis 1991, aux victimes d’actes de terrorisme.

 

95 ans plus tard.

Le Bleuet est toujours vendu sur la voie publique comme à l’époque des Charlotte Malleterre et Suzanne Lenhardt, mais il a su évoluer avec son temps. Vous pouvez vous le procurer aux mess des différentes bases lors des campagnes d’appel aux dons et sur internet :

www.boutique-bleuetdefrance.fr

Il se décline désormais sous différentes formes : tissus, pins, polo, patches… Avec des nouveautés chaque année !

 

affiche a2 le bleuet de france le bleuet

 « Pour nous qui appartenons à cette communauté des armées, au service de la France, arborer le Bleuet, expliquer son origine et ce qu’il représente est une responsabilité, c’est un honneur et une fièrté. »

Général d’Armée François Lecointre, chef d’Etat-Major des Armées.

 

ASP (R) E. Redondo