réseau des Coordonnateurs

Le service de santé des armées (SSA), par la directive n° 523601/DEF/DCSSA/RH/RES du 30 octobre 2015, a créé et mis en place à compter du 1er novembre 2015, un réseau de coordonnateurs de la réserve opérationnelle et citoyenne du SSA.

Ces coordonnateurs sont placés au niveau de la Direction centrale (DCSSA), des Directions régionales (DRSSA) et des établissements du Service.

Le réseau dispose  de :

  • Un coordonnateur central de la réserve opérationnelle (CCR)
  • Un coordonnateur central de la réserve citoyenne (CCRC)
  • Un coordonnateur « métier » de la réserve (CMR)
  • Des coordonnateurs régionaux de la réserve  (CRR)
  • Des coordonnateurs locaux de la réserve (CLR)

Leurs missions sont de deux ordres : d’une part, ils doivent assurer la transmission de l’information concernant les réserves aussi bien dans le sens descendant (DCSSA vers DRSSA et établissements) que dans le sens ascendant. D’autre part, et c’est la mission fondamentale de ce réseau, ils sont chargés de faciliter les relations entre le Service et les structures de santé civiles publiques et privées. Cette mission entre dans le cadre de l’ouverture du SSA vers le monde de la santé civil tel que décrit dans le modèle SSA – 2020.

Les missions propres à chaque type de coordonnateur sont décrites en détail dans la directive. Les coordonnateurs doivent répondre à des profils particuliers et notamment disposer de connaissances approfondies du milieu militaire et posséder un relationnel étroit avec les instances de gouvernance de la santé tant au niveau national, territorial que local (agences régionales de santé, ordres professionnels,…).

De façon plus spécifique, on notera que :

  • Le CCR est placé sous l’autorité du Directeur central et reçoit ses directives techniques du chef du bureau « gestion des réserves » de la DCSSA,
  • Le CCRC, sur le plan hiérarchique et technique, a un poste analogue au CCR,
  • Le CMR est placé sous l’autorité de l’adjoint « offre de soins et expertise » de la DCSSA,
  • Les CRR sont placés sous l’autorité du directeur régional,
  • Les CLR sont placés sous l’autorité du chef d’établissement.

Il n’y a pas de liens d’autorité entre les différents coordonnateurs mais des liens techniques. Pour assurer le bon fonctionnement du réseau, chaque coordonnateur doit être en relation permanente avec ses autres homologues.
La force de ce réseau réside dans sa densification à tous les niveaux et l’implication de l’ensemble des personnels d’active et de réserve.

Chaque réserviste du SSA doit être en contact avec son coordonnateur local de son lieu d'affectation.