Conformément à l'article L. 4211-2 du code de la défense, pour être admis dans la réserve il faut :

1. être de nationalité française ou ancien militaire engagé à titre étranger volontaire pour servir comme réserviste dans la légion étrangère ;

2. être âgé de dix-sept ans au moins ;

3. être en règle au regard des obligations du service national ;

4. n'avoir été condamné ni à la perte des droits civiques, ni à l'interdiction d'exercer un emploi public, ni à une peine criminelle, ni à la destitution ou à la perte du grade dans les conditions prévues aux articles L. 311-3 à L. 311-9 du code de justice militaire.

Dispositions propres à la réserve opérationnelle :

Les volontaires sont admis dans la réserve, directement ou à l'issue d'une période militaire d'initiation ou de perfectionnement à la défense, plus connue sous le vocable de préparation militaire, en qualité de militaire du rang, de sous-officier ou officier marinier, d'aspirant ou d'officier. Les militaires rendus à la vie civile conservent le grade qu'ils détenaient en activité (art. L. 4211-4 du code de la défense).

L'un des objets de la période militaire d'initiation ou de perfectionnement à la défense (préparation militaire) est de pourvoir au recrutement de la réserve et, pour ce faire, elle est ouverte à tout citoyen volontaire pour servir dans ce cadre dans les conditions prévues par le présent livre.

Dispositions propres à la réserve citoyenne :

La réserve citoyenne est composée de volontaires agréés par l'autorité militaire en raison de leurs compétences, de leur expérience ou de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale (art. L. 4241-2 du code de la défense).