Quel que soit le niveau scolaire ou de formation, toute personne désireuse de rejoindre la réserve opérationnelle de l'armée de Terre peut servir comme militaire du rang. Il importe que les jeunes Françaises et Français souhaitant servir comme sous-officiers avec un bac ou officiers de réserve avec un bac+2 débutent par un service initial de militaire du rang, pour être ensuite recrutés par la voie semi-directe. Ils bénéficient ainsi plus rapidement d'une première expérience militaire avant de poursuivre dans la voie souhaitée, s'ils présentent les qualités requises.

S’il fait partie des meilleurs, le militaire du rang peut plus tard devenir sous-officier. Deux parcours sont possibles.

- Le premier est un parcours progressif qui permet d’évoluer au sein de son unité en montant en grade au regard des responsabilités au sein du groupe et de l’expérience acquise. Par ce biais, il est possible de devenir sous-officier en 2 ou 3 ans.

- Le deuxième parcours est plus direct mais plus sélectif. Il nécessite d’effectuer une préparation militaire supérieure (PMS) de 19 jours à l’issue de laquelle, en cas de sélection, le réserviste signe un nouveau contrat d’engagement dans la réserve et part suivre une formation initiale élémentaire (FIE) de 19 jours à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) à Saint-Maixent. A l’issue, au grade de sergent, le réserviste rejoint une section ou un peloton, environ 30 soldats au sein de laquelle il commande un groupe d’une dizaine de personnes, au quartier ou en mission. Chaque année, seulement 60 recrues deviennent sous-officier par ce parcours.

S’il fait partie des meilleurs, le réserviste pourra ensuite devenir officier. Pour cela encore deux parcours possibles.

- Le premier est progressif. Le réserviste s’engage comme soldat puis en fonction de ses responsabilités et de son expérience, il devient sous-officier puis officier en faisant une formation initiale d’officier de réserve « semi-direct » (FIOR) de 12 jours suivie d’un stage de chef de section de 19 jours qui permettent d’obtenir le grade de sous-lieutenant. Par ce parcours, il est possible de devenir officier entre 3 et 5 ans.

- Le deuxième parcours est plus direct mais plus sélectif. Le réserviste débute par une PMS de 19 jours à l’issue de laquelle, en cas de sélection, il signe un nouveau contrat et effectue une FIOR de 21 jours suivie d’un stage chef de section de 19 jours. A l’issue, le réserviste rejoint une compagnie ou un escadron, environ 150 soldats, au sein duquel il commande une section de 3 groupes d’une dizaine de réservistes opérationnels en quartier ou en mission. Chaque année, seulement 30 recrues deviennent officier par ce parcours.

- Il est également possible d’opter pour la voie état-major sans préparation militaire supérieure si le volontaire est sélectionné pour effectuer une formation initiale d’officier de réserve Etat-major (FIOR) de 13 jours suivie d’un stage d’instruction aux techniques d’état-major (SITEM) de 12 jours qui permet d’obtenir le grade de sous-lieutenant et de servir ensuite en état-major.

Au cours de leurs carrières, qu'ils soient militaires du rang, sous-officiers ou officiers, les réservistes bénéficient, comme les militaires d'active, de possibilités d'avancement et de promotions. Effectués uniquement au choix, ils ont pour effet de permettre l'accès à des niveaux de responsabilité correspondant à leurs aptitudes.

pour en savoir plus :

- l'instruction relative à l'avancement des militaires du rang;

- L'instruction à l'avancement des sous-officiers de la réserve opérationnelle de l'armée de Terre ;

- L'instruction relative à l'avancement des officiers servant au titre de la réserve opérationnelle de l'armée de Terre.